Une île trop loin



agrandir l'image
Annika THOR
Agneta SEGOL (Traducteur)
Une île trop loin
Thierry Magnier Romans Jeunesse

Steffie et Nelli sont les personnages attachants de la tétralogie d’Annika Thor.

Petites filles juives autrichiennes mises à l’abri des persécutions nazies, elles

arrivent sur une île suédoise battue par les vents. Steffie est accueillie dans

une famille protestante austère, seule enfant de la maison, elle se sent détentrice

de la mémoire de ses parents. Nelli, elle, vit dans une famille avec des

enfants de son âge. Les années passent et les nouvelles d’Autriche se font de

plus en plus rares. À la fin de la guerre, les deux jeunes filles se sentent plus

suédoises qu’autrichiennes…





Le train ralentit, puis s’arrête.

D’un haut-parleur, une voix fait une annonce dans une langue incompréhensible.

Steffi se penche à la fenêtre.

À travers la fumée de la locomotive, elle aperçoit une grande enseigne et, plus loin,

un bâtiment en brique surmonté d’un toit en verre.

– On est arrivées, Steffi ? demande Nelli d’une voix inquiète.

C’est ici qu’on descend ?

– Je ne sais pas. Je crois.

Steffi monte sur le siège pour atteindre le filet à bagages.

Elle attrape d’abord la valise de Nelli, puis la sienne. Les cartables sont restés par terre.

Il ne faut rien oublier dans le train. Elles ont pu emporter si peu de choses.

Une dame en tailleur clair et coiffée d’un chapeau surgit dans l’entrebâillement de la

porte. Elle parle allemand.

– Vite, vite, leur dit-elle. On est arrivés à Göteborg.

2003 : Prix Tam-Tam
2004 : Prix Livrentête
2013 : Liste de l'Education Nationale (http://eduscol.education.fr/cid60809/presentation.html)
titretitretitretitretitretitretitretitretitre