Le roman de Râ



agrandir l'image
Franck PRÉVOT
Le roman de Râ
Thierry Magnier Romans Jeunesse

Râ est un homme, un Homo sapiens. Au fil des courts chapitres de ce roman, le lecteur le voit s’éveiller au monde qui l’entoure. Râ découvre, apprend, s’adapte. D’abord, il lui faut façonner des outils pour se nourrir, se défendre, construire un abri, puis rejoindre une tribu, y trouver sa place. À une vitesse vertigineuse, ce sont des millénaires d’évolution que Râ traverse. Le soir, lors de grandes veillées autour du feu, lui et ses amis discutent avec passion de leur société, son fonctionnement, son équilibre.
À la manière d’un conteur traditionnel, Frank Prévot présente dans un récit vif et captivant la grande histoire de l’humanité.





Or il se trouve qu’à son premier jour, Râ se reposa, assis au pied de son arbre. Là, il goûta paisiblement le bonheur d’être humain, ne voyant rien à faire de plus intelligent.
Râ ferma les yeux et s’endormit, sans rêves. Il se sentait si bien.
Et Râ s’éveilla.
Il avait soif.
Tranquille, il se rendit à la rivière qui coulait un peu plus loin et but longuement. Puis il revint s’asseoir sous son arbre, pensant que décidément, tout était bien. Il s’était réjoui d’être un humain, avait dormi profondément, bu quand il avait soif, tout naturellement. Calé dans un creux du tronc, il essuya quelques gouttes de sueur sur son front et se rendormit, savourant le plaisir de sa soif étanchée.
Et Râ s’éveilla.
Il avait faim.
Paisible, il retourna à la rivière car il y avait vu de jolies baies rouges qui semblaient délicieuses.
En effet, ces fruits étaient exquis et il y en avait tant que Râ calma bien vite sa faim. Il n’avait pas vraiment soif mais cela risquait d’arriver bientôt et, préférant prévoir ce besoin et y remédier en avance, il but longuement avant de revenir sous son arbre.

Franck Prévot est né en 1968 et depuis, il a grandi : bac scientifique, études de commerce, banquier, voyage en Afrique et en Asie, instituteur, marié, papa de trois enfants... Aujourd'hui, il vit à Valence, raconte des histoires un stylo à la main et aime rencontrer ceux qui les lisent.

(Crédits photo : Zoé Prévot)



titretitretitre