Partir

Partir

agrandir l'image
  • thèmes
  • avril 2014 / cm / 224 pages
    ISBN 978-2-36474-454-7
    prix indicatif : 10.10 €
Isabelle COLLOMBAT
Partir
Thierry Magnier Nouvelles
"Je ne suis plus coupée en deux. Je me sens rassemblée. La maison et l'école. La Turquie et la France. Je n'ai plus peur de me perdre." Par ces mots s'achève la première nouvelle de ce recueil. C'est Nur qui les prononce, dont le prénom veut dire " lumière ".
Il y a aussi Sacha, qui n'aime que le foot et porte en lui sans le savoir la déchirure d'un père ayant dû fuir Al-Quaïda. Antoine, qui voudrait bien que ses parents cessent de l'appeler Tonio depuis qu'ils ont échappé au régime de Franco.
Partir. S'exiler. Reconstruire… Et découvrir, toujours, que pour devenir un autre, il faut comprendre d'où l'on vient, et celui qu'on a été. Car ce n'est que relié au passé, à l'ailleurs, que le présent devient vivable, ici, en France.




"J'inspecte encore mon équipement, vérifie mon sac. Crampons, bas, shorts, maillot, survêt', protège-tibias. Mon rituel du dimanche matin me rassure en temps ordinaire. Mais aujourd'hui, j'ai le souffle coupé sans bouger. Je me sens nerveux. Cet après-midi, j'ai match. Mon équipe, petit poucet du championnat, reçoit l'ogre de la compétition, Savigny. Une équipe de grands gabarits, des types taillés comme des bûcherons, des physiques de molosses dont on a déjà pu éprouver la redoutable efficacité en match amical juste avant le début de la saison. Nous, à Saint-Laurent, on n'est pas vraiment des baraques, juste des gars motivés. Comparés à eux, on doit avoir l'air de modèles réduits, à commencer par moi. Je ne suis pas spécialement petit. Mais j'ai beau faire des pompes tous les matins, mes muscles ne gonflent pas, quasiment invisibles sous ma peau. Plutôt le profil d'un basketteur, tout en longueur. Une fois, dans les vestiaires, le joueur d'une autre équipe m'a proposé des pastilles qui font grossir les muscles, j'ai dit non évidemment. Je ne vais pas commencer par me doper à neuf ans trois quarts. Mais, la nuit, parfois je rêve qu'un druide me concocte une potion magique ou qu'un génie exauce mon voeu : devenir une légende du foot, un Platini ou un Pelé, sans jamais absorber la moindre poudre de perlimpinpin. Ma passion dans la vie, c'est le foot et rien d'autre, malgré tout ce que j'entends sur ce sport qui a mauvaise réputation. Avec les filles de ma classe qui se représentent des tribunes remplies de hooligans et des joueurs aussi décervelés qu'une colonie de moules sans leur coquille, il vaut mieux à la rigueur avouer un penchant pour le badminton ou le mini-golf que pour le ballon rond.

Journaliste de formation, Isabelle Collombat a choisi la fiction pour raconter le monde d’aujourd’hui. Elle s'intéresse à l’intime, à ce qui bat en nous et aux liens qui nous unissent. Elle écrit également des romans et des scénarios de BD pour les adolescents qui apprennent le français comme langue étrangère. Isabelle Collombat vit dans l’agglomération lyonnaise.


 

 

 



http://isacollombat.canalblog.com


titretitretitretitretitretitretitretitre