Sable

Sable

agrandir l'image
  • thèmes
  • septembre 2014 / cm / 512 pages
    ISBN 978-2-36474-518-6
    prix indicatif : 23.80 €
Wolfgang HERRNDORF
Isabelle ENDERLEIN (Traducteur)
Sable
Thierry Magnier Adulte Littérature

Le roman prend place dans une ville du Maghreb située en bord de mer, sale, chaotique, corrompue, mais aussi pittoresque. En toile de fond les montagnes et le désert, et une piste qui mène vers l’oasis. Quatre membres de la communauté internationale de hippies située dans l’oasis sont assassinés. Le meurtrier, Amadou Amadou, un jeune homme sans qualités, est interrogé par deux commissaires faibles et quelque peu démotivés (Canisades et Polidorio). Seul Polidorio, que la trop évidente culpabilité du jeune homme surprend, mène l’enquête. Histoire d’être sûr que l’on a bien arrêté le coupable. Erreur fatale.





Debout sur le mur en limon, un homme torse nu tendait les bras comme un crucifié. Dans une main, il portait une clé à vis rouillée; dans l’autre, un jerrycan en plastique bleu. Son regard, surplombant les tentes, les bâches et les baraques, les montagnes de détritus et à l’horizon l’imminent lever du soleil. Le moment venu, il frappa la clé contre le jerrycan et lança l’appel: «Les enfants! Les enfants!»
Les façades orientales des baraques s’embrasèrent d’orange vif. Le rythme de la clé, creux et lancinant, se noya dans les ruelles couleur de plomb. Des silhouettes de momies, étendues dans des cuvettes et des tombes, s’éveillèrent à la vie, louant de leurs lèvres gercées la gloire du Dieu unique.
Trois chiens plongèrent leurs langues dans une flaque de vase. De toute la nuit, la température n’était pas descendue en-deçà de trente degrés.
Imperturbable, le soleil surgit sur les vivants et les morts, les croyants et les païens, les riches et les miséreux, rayonnant sur la tôle ondulée, le contreplaqué et le carton, le tamaris et la crasse. De sa lumière, il inonda la barrière de détritus haute de trente mètres qui séparait le quartier du sel et le quartier vide des autres districts de la ville, laissant apparaître des amas de bouteilles en plastique et de carcasses de voitures, des piles cabossées mêlées de tuiles brisées et de chamotte, des montagnes de déjections et de cadavres d’animaux.

Wolfgang Herrndorf (1965-2013) a fait des études de peinture et a notamment dessiné pour le mensuel satirique Titanic. Suite à sa parution en 2010, Tschick a fait l’objet de critiques extrêmement favorables dans les plus prestigieux journaux d’Allemagne. Véritable phénomène littéraire en Allemagne, ce roman a été publié en France sous le titre Goodbye Berlin. Le pendant nihiliste de ce roman, Sable, paraîtra le 3 septembre 2014 dans la collection littérature adulte des Éditions Thierry Magnier.

Une œuvre majeure, à lire absolument !



titretitretitretitretitretitretitretitretitretitre