Le Carnaval des animaux

Le Carnaval des animaux

Francis BLANCHE
Émmanuelle HOUDART
OLIVIER FENWICK
Émmanuelle HOUDART (Illustrateur)
Le Carnaval des animaux
Nouvelle édition
Thierry Magnier Albums Jeunesse
Au Jardin des Plantes une étrange ardeur semble régner...
C'est la grand'fête éblouissante : le Carnaval des Animaux !
Le Lion ouvre la marche. Puis, poules et coqs, hémiones et tortues, éléphants et kangourous, poissons et cygne, ânes et oiseaux, fossiles et pianistes prennent place tout à tour dans cette " Grande fantaisie zoologique " de Saint-Saëns.
Les pianos imitent le galop des chevaux, puis, par petits groupes de notes, le saut des kangourous. Les gammes montantes de l'harmonica évoquent les poissons de l'aquarium, tandis que la contrebasse fait entendre l'éléphant, et la clarinette le coucou...
Pour introduire chacun des morceaux et des animaux de ce bestiaire, l'humoriste Francis Blanche a écrit des textes aux jeux de mots savoureux qu'Emmanuelle Houdart accompagne de ses illustrations délirantes.
François Morel en est le récitant, homme-orchestre bourré de talent : ex-Deschiens de la troupe dirigée par Jérôme Deschamps et Macha Makeieff, acteur dans les films d'Etienne Chatiliez, Belvaux, etc., chroniqueur à l'émission Le Fou du Roi sur France Inter, auteur d'émouvants livres (Les habits du dimanche).
En composant Le Carnaval des animaux, qui fut présenté au public en 1886, Camille Saint-Saëns (1835-1921) avait choisi de prendre l'exact contrepied du style wagnérien. Cette " Grande fantaisie zoologique ", ainsi qu'il l'avait sous-titrée, se voulait légère et divertissante... Mais ce bestiaire est aussi un brûlot que Saint-Saëns adresse à ses contemporains. En tendant l'oreille, on pourra ainsi reconnaître, cachées dans la partition, quelques citations et pastiches de morceaux célèbres : le french cancan de L'Orphée aux Enfers d'Offenbach dansé à un rythme de tortue, ou encore Au Clair de la lune au milieu de la Danse macabre de Saint-Saëns !
La version enregistrée ici est celle de la partition d'origine : deux pianos, deux violons, un alto, un violoncelle, une contrebasse, une flûte et petite flûte, une clarinette, un xylophone et un harmonica... et une harpe ! Le tout magistralement interprété par l'ensemble orchestral de l'Isère.
Coréalisation Textivores


Emmanuelle Houdart (1967) vit et travaille à Paris. Auteure et illustratrice, elle développe un univers graphique animant l’inanimé, hybridant l’animal et l’humain, le merveilleux et le monstrueux, composant des représentations narratives où les personnages sont pourvus d’attributs symboliques qui traduisent leur identité comme leur état émotionnel. Depuis 1996, Emmanuelle Houdart a publié une vingtaine de livres, principalement des albums pour enfants. Elle a aussi produit des illustrations pour la presse adulte et jeunesse, et animé de nombreux ateliers au sein d’établissements scolaires. Son travail circule par ailleurs sous forme d’expositions itinérantes.

Emmanuelle Houdart a reçu le Grand Prix de l'Illustration 2016 pour Ma mère.



http://emmanuellehoudart.fr/




titretitretitretitretitretitretitretitretitre