Colette Berthès est née en 1948. Après des études de Langues orientales,
elle partage sa vie entre le Moyen Orient, Paris et le Tarn et Garonne.
Elle a exercé de très nombreux métiers et pratique beaucoup le militantisme
associatif : création d’un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile à
Monclar de Quercy, création et animation de l’asso « Lutte pour la Justice »
qui milite pour l’abolition de la peine de mort aux États-Unis et fait partie
de « France Palestine », association qui se bat pour une paix juste et durable au Moyen
Orient. Elle écrit des livres ou des articles et participe à de nombreuses conférences sur
le Moyen-Orient. Pourquoi le rossignol chante la nuit est son premier titre en jeunesse.
---
L’exil et les barbelés (essai), éditions Riveneuve, 2011 - La Mémoire des chemins, éditions
De Borée, 2008 - La Machine à tuer, éditions Les Arènes, 2000