Olivier Culmann est né à Paris en 1970. Photographe depuis 1992, il est membre du collectif de photographes Tendance Floue. Dans la série des « villes fantômes » du désert de Namibie - photographies prises dans les ruines ensablées d'anciennes colonies allemandes - Olivier Culmann développe une interrogation sur le temps qui passe… Ces villes, construites au début du 20e siècle lors de la « ruée vers le diamant » en provenance d'Allemagne, habitées pendant une quarantaine d'années, ont été totalement abandonnées. Aujourd'hui ces habitations se désagrègent lentement et sont petit à petit envahies par les dunes de sable du désert.