Quentin BERTOUX photographie la danse, l'architecture, la cuisine, la mode, les êtres, les objets... Dans la lumière douce de ses compositions espiègles, la vie, immobile et silencieuse, ne s'est figée que pour mieux se métamorphoser en récit, toute une histoire pour l'oeil qui sait écouter. Pour Quentin Bertoux, « la photographie ne parle pas plus du réel que la littérature, elle fait juste plus facilement illusion. »

Aux Éditions Thierry Magnier :
Quelque chose de merveilleux et d'effrayant, 2012