Stéphane Delabruyère, au parcours atypique, a préféré garder l'anonymat.