Catherine MISSONNIER

Catherine Missonnier a toujours raconté des histoires pour elle-même d'abord, puis pour ses amies de pension du lycée de Tananarive (Madagascar), et enfin, avec un plaisir renouvelé, pour ses quatre enfants. Elle n'avait jamais pensé les écrire. Et puis un jour, elle a regretté tous ces récits perdus dont personne ne se souvenait, pas même elle. Elle a décidé de rogner du temps sur une vie professionnelle envahissante, s'est acheté un cahier à spirales et a commencé à le remplir.
À l'époque, sa fille Laure avait huit ans, un caractère aventureux et une bande de copains aussi fidèles et rigolos que ceux du petit Nicolas. Elle en fit les héros de Superman contre CE2, sa première histoire écrite.
Depuis elle a publié vingt autres romans, certains farfelus, d'autres inquiétants, d'autres plus graves et douloureux.






Le Goût de la mangue NE
Catherine MISSONNIER
Le Goût de la mangue NE
Dès 15 ans
Adolescent

Madagascar, 1956. En cette domination coloniale, Anna, jeune blanche privilégiée, rencontre Léon, un étudiant malgache. Les tensions indépendantistes font irruption dans son quotidien.