Totems - Tome 2

Totems - Tome 2

agrandir l'image
Florence THINARD
Totems - Tome 2
Dans la gueule du loup
Thierry Magnier Romans Jeunesse

Au zoo de la Source, Déva, la louve, est près de mettre bas. Ashi, Kiku, Romaric, Titouan et Lili-Rose attendent impatiemment la naissance des petits. C'est un événement rare en captivité. Mais de la viande empoisonnée est retrouvée dans l'enclos des loups. Quelques jours plus tard, les otaries sont menacées à leur tout. Le danger rôde. Qui peut vouloir la mort des animaux ? et pourquoi ?

Chacun de nos héros mobilisera son pouvoir secret, son animal "totem", pour déjouer la machination, et sauver les animaux.





DÉVA


Ils avancent sur le chemin. Ils croient être cachés par les arbres mais leurs
chuchotements résonnent aussi fort que le tonnerre dans le ciel. Dès qu’ils
ont quitté la tanière du Chef de la Grande Meute, le vent a emporté un
bouquet de leurs odeurs. Les démêler était un jeu de louveteau. Il y avait
l’odeur piquante de Homme-médecine et de ses produits. Celle de Hommeaux-
clés qui porte toutes les odeurs de la Grande Meute. L’odeur sale de
Homme-au-balai. Et les odeurs des enfants, si singulières. L’odeur fine de
Fille-Singe, Celle-qui-nous-entend. L’odeur redoutable de sa Pareille, Fille-
Ours. L’odeur perçante de Garçon-Chat. L’odeur pétillante de Fille-Otarie.
Et la plus belle, la plus profonde, celle de mon Garçon-Loup.
Je sens qu’il est inquiet.
Ils sont tous inquiets.
Je les vois. Ils ont des pelles. D’habitude, ils s’en servent pour nettoyer notre
territoire. Mais alors ils nous enferment dans la tanière de pierre. Pourtant
Homme-aux-clés ne l’a pas ouverte. Il y autre chose. Je sens la fourrure se
dresser sur ma nuque. Ne pas les quitter des yeux. La clé tourne dans la
porte du mur de fer. Il faut reculer. Je me détourne. Mes frères et mes soeurs
suivent mon exemple. Nous filons, ombres dans l’ombre des arbres. Mais
je dois savoir. C’est ma responsabilité. Je laisse les autres se fondre dans le
sous-bois et je couvre mes traces, à pas feutrés. Homme-médecine, Hommeaux-
clés et Homme-au-balai pénètrent notre territoire, la pelle à la main. Ils
marchent lentement. Je guette. Mon Garçon-Loup est là, derrière le mur de
fer, tout près. Si je m’avançais, je pourrais le toucher. Aurait-il peur ? Nos yeux
se rencontrent. Je vois alors dans son coeur et je suis fière. Il a le courage
de notre sang. Le sang du chasseur. Le sang du vainqueur. Nos narines
palpitent. Nous respirons le même air. Je l’approche en silence. Il tend ses
doigts à travers le mur de fer. Je les frôle.
Tout à coup, un cri derrière moi. Homme-au-balai s’agite près de la tanière.
Je disparais. Le lien avec Garçon-Loup a la solidité d’un grand arbre.

 


COLIS SUSPECTS


Basile poussa un cri.
— J’ai trouvé !
L’homme à tout faire du zoo brandit quelque chose de grisâtre, pendouillant
comme un vieux chiffon.
— Heureusement qu’on avait dit « Pas de cris » ! maugréa Jack.
Le chef des soigneurs aperçut alors Déva filer derrière un bouquet de genêts.
Elle détestait qu’on approche de sa tanière. Mieux valait ne pas trop traîner
par ici. Jack rejoignit Basile à grandes enjambées. Le vétérinaire, Ivan
Buflone, examinait déjà la trouvaille. Il leva des yeux d’un bleu de glace.
— C’est un sac en plastique. Elle l’a complètement déchiqueté.
— On dirait qu’il porte des traces de sang, observa le soigneur
— Il contenait sans doute de la viande, reprit le vétérinaire. Je le ferai analyser,
nous en aurons le coeur net.
— Jetons un oeil dans la tanière, décida Jack. Attention, je m’accroupis,
surveillez-les.
Il savait que, pour un loup, un homme qui se baisse est un être affaibli, peutêtre
blessé et que l’animal peut éprouver une furieuse envie d’en profiter. Bien
qu’invisible, la meute se tenait à l’affut. Le soigneur inclina son grand corps
vers l’ouverture de la tanière. C’était un tunnel menant au domaine secret
des loups, à la chambre souterraine réservée à la naissance des louveteaux.
Il était impossible de s’y aventurer sinon Déva abandonnerait les lieux. Or le
zoo de la Source espérait ces petits depuis trop longtemps pour tout gâcher
si près du but. Jack alluma une lampe torche et sonda la profondeur de la
galerie. Il n’éclaira que de la terre, des pierres et des racines.
— Rien par ici, conclut-il. Laissons-les en paix, maintenant.

Florence Thinard est née à Royan en 1962. Elle est, de 1995 à 1998, rédactrice en chef du magazine Les clés de l'actualité Junior, puis devient journaliste indépendante pendant trois ans.
Elle publie ensuite, avec Elisabeth Combres, un ouvrage de géopolitique, Mondes rebelles junior (éd. Michalon), qui décrypte pour un public adolescent une trentaine des conflits les plus médiatisés, ainsi que Les 1000 mots de l'info (éd. Gallimard), un dictionnaire des mots d'actualité.
Florence Thinard publie ensuite son premier roman aux éditions du Rouergue, Une gauloise dans le garage à vélos, en 2003.



titretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitre