Hélène Vignal est née à Paris en mai 68 en pleine révolution. Quand un ami de ses parents vient la photographier à la maternité, elle se met en position de boxeuse. A six ans, elle commence l’apprentissage de l’écriture et ne s’arrête plus. Pendant son enfance, on lui dit régulièrement de sourire plus et de penser moins, ce qui la laisse perplexe. Elle fait des études de lettres à la Sorbonne, un DUT d’animation socio-culturelle puis un DESS de sociologie urbaine. Elle travaille dix ans dans les quartiers dits « sensibles » et le monde associatif, puis quitte la région parisienne et s’installe près de Poitiers. Là, elle partage sa vie entre sa famille, l’écriture et le salariat. Elle publie son premier livre en 2005 aux éditions du Rouergue. Quinze autres suivront dans la même maison. En 2020, elle décide de se consacrer entièrement à l’écriture.